• A se mettre derrière l'oreille

    Greta Van Fleet - When the Curtain Falls - 2018

    Oui, vous avez bien lu : 2018 pour la chanson que vous êtes en train d'écouter !

    En effet, il existe encore des musiciens talentueux et respectueux des bonnes vieilles traditions du rock burné comme on l'a toujours aimé.

    Je dirais même plus, au risque (nan, en fait je n'en prend aucun) de m'avancer : Les GRETA sont le plus grand groupe de rock depuis les Guns'n'Roses.

    Houlala, ça va pas passer ça, je sais.

    Pourtant c'est un fait. Vous avez le droit de ne pas être d'accord, mais en fait je m'en fous... C'est décidé, c'est comme ça.

    Qu'on aime ou pas la musique de ce groupe, le fait est que les GRETA ne laissent pas indifférent.

    Même si globalement l'accueil est juste triomphal et extatique, quelques snobs ne peuvent s'empêcher de ruer dans les quilles, prétextant que le guitariste ne rentrera jamais dans le top ten des meilleurs guitaristes. Là, je ricane. Rappelez moi les ventes du dieu Steve Vai et de ses copains branleurs de manche surdoués. Ahah, c'te rigolade !!!

    Même chose pour les grincheux affirmant qu'on ne peut pas stagner comme ils le font et qu'il faut innover vaille que vaille...

    Comme si passer d'un chant mélodieux à un hurlement, puis à un growlement continuel (maintenant on fait growler de jolies jeunes filles pour donner l'impression de nouveauté) était une marque absolue de modernité.

    La course vers le toujours plus vite, plus fort a amené le monde là où il en est et si les politiques s'inspiraient des GRETA pour reprendre les vieilles formules qui ont fait leurs preuves par souci d'équilibre et d'efficacité, on en serait pas là. Bref.

    Soyons concis. Que ce soit en musique, en littérature ou en cinéma, rien ne se crée, tout se recycle. Star Wars est une resucée du seigneur des anneaux et les héros Marvel des dieux antiques.

    Voilà quelques semaines que le nouveau single des Greta est sorti pour nous faire patienter en attendant un album initialement prévu pour cet été.

    On sent que la thune rentre à flot et permet d'investir dans un plus beau package.

    Si le clip est encore plus léché,rassurez-vous les fringues du chanteur sont toujours aussi dégueulasses.

    Le malheureux a passé tout son talent dans ses cordes vocales et n'a plus aucune ressource pour affirmer son bon goût dans aucun autre domaine.

    Ne nous plaignons pas.

    J'ai attendu pour publier cette chanson pour deux raisons :

    La première, je voulais laisser ce nouveau son mûrir par crainte de la déception. Je suis rassuré, c'est une bombe.

    La deuxième... merde, je me rappelle plus.

    Bon, on s'en fout.

    Vous êtes vernis, je passerai sur les nombreux symboles, allégories et et autres prophéties contenues dans le clip...

    Allez, je raccroche, savourez !!!

    « Vous reprendrez bien un peu de tartiflette
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Septembre à 10:10

    Ha haaaa ça c'est une bonne nouvelle le retour des Greta pour un LP très attendu...la gageure sera de tenir le niveau sur tout un album. 

    A l'écoute du titre plusieurs choses et sentiments se dégagent. Tout d'abord un grand plaisir de retrouver la bande car ça commençait à faire un peu long cette histoire de tourner éternellement sur un EP. Toujours bluffé par cette voix qui ressuscite le grand Robert et cette gratte, cette rythmique très propre ici chaque instrument est clairement identifiable et a sa place. 

    Passé le côté affectif (et oui je me suis également pris d'affection pour ce groupe) je sens poindre un petit sentiment de déception à l'écoute du titre. Tout y est et tout est en place mais pour moi un poil conventionnel et surtout moins accrocheurs en comparaison des titres de l'EP. L'effet de surprise est bien entendu passé depuis ce premier EP bourre pif même si la voix est toujours aussi bluffante. Je pense que je vais devoir me le réécouter un bon nombre de fois pour avoir un avis définitif sur le morceau de peur de ne le juger trop en fonction de ce que j'en attendais. il est bien connu que quand on en attend trop on est quasi toujours déçu donc je réserve encore cet avis. 

    Il est difficile de toujours trouver les mots pour décrire ce que l'on ressent sur le coup et les mots sont parfois trompeur pour celui qui les lit. C'est pour cela qu'il faut prendre ces premières impressions avec toute la distance nécessaire. Je pense que c'est le côté caricatural du morceau qui me laisse perplexe pour le coup. Attention! Pas une caricature de tel ou tel groupe, Led Zep en tête que nenni même si les influences sont toujours là et facilement identifiable mais une caricature d'eux même. les Greta font du Greta. C'est un peu logique me dirait vous, ils vont pas faire du Mozart, du Stones ou du Barry White^^ Non ce que je veux dire que pour ce titre ils font ce qu'ils savent faire et le font très bien mieux que personne même mais est sans surprises si vous voyez ce que je veux dire. J'espère que mon ami Digit ne va pas sauter au plafond sur ces quelques lignes mais qu'il comprend ce que je veux dire et pourquoi pas l'exprimer ou le clarifier mieux que moi. Tout simplement et pour résumer ce titre manque de la fraîcheur du premier EP tout simplement. 

    Passons maintenant aux considérations des grincheux de tous poils, ne confondons pas excellent guitariste avec excellent compositeur ou rapidité avec efficacité. Les plus grands techniciens ou virtuoses d'un instrument ne sont pas forcément les plus émotifs, les plus concis, les plus inventif et j'en passe. Ne serais ce qu l'exemple de notre bon roi Keith, on peut pas dire que ce soit le plus grand technicien de la planète loin s'en faut et pourtant il a signer bien plus de riffs assassins que n'importe quel autre branle manche.

    Oui les Greta sont jeunes, ne sont surement pas les plus techniques, ne sont pas les plus innovants non plus mais font certainement parti des plus bandants de ces dernières années. L'ADN des plus grands rockeurs coulent dans leurs veines à eux de s'en montrer digne et de ne surtout pas exploser en vol. 

    J'attends donc avec impatience le futur album pour me laisser surprendre par ce groupe et je ne doute pas que ce morceau plus conventionnel (il en faut aussi sur tout bon disque) ne reflète pas l'intégralité du disque à venir et est plutôt un choix marketing plein de sens pour le lancement de l'album: Titre clairement identifiable signifiant que le groupe le plus attendu de l'année arrive.

     

     

     

    2
    Lundi 3 Septembre à 22:20

    Je crois que tu as magistralement résumé la situation.

    Et rassure-toi, la petite déception du début que j'ai également ressenti va s'estomper très vite pour laisser place à du kiff.

    Enfin, je te le souhaite yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :