• In the passing light of day

  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Avril à 22:53

    J'aime la fraîcheur des jeunes artistes ou des amateurs, mais faut avouer que quand on pose l'oreille sur le travail de vieux briscards comme ça, on en prend plein la gueule.

    J'aime aussi qu'ils aient pris le contre-pied des grandes chansons qui ont toujours un passage hyper symphonique ou exalté. Malgré la longueur et les changements de rythme, il y a une parfaite unité d'atmosphère.

    Rien à dire, nickel.

    2
    Dimanche 2 Avril à 10:01

    Tu remarqueras que j'ai été très avare en introductions de mes derniers posts. Je n'ai pas perdu mon verbiage ni mon envie de disserter mais je trouve tout simplement que cette musique est tellement forte qu'elle se passe de tout commentaire. Et oui j'ai tellement confiance en mes morceaux que je n'ai nul besoin de les vendre, de les surjouer, de les enrober,de les maquiller, de raconter la petite histoire qui se cache derrière... même si pour "in the passing light of day" elle est déchirante. 

    Comme tu le sais, je suis ce groupe depuis quasiment ses débuts, depuis leur découverte dans les chroniques de hard rock mag et ensuite rock hard. La musique de Pain of salvation est excessivement exigeante et demande il est vrai un réel effort. Mais cet effort passé, même si on peut ne pas adhérer à l'intégralité des morceaux, il y a une âme que peu de groupe arrivent à ressortir avec autant de vérité. On peut ne pas suivre ou adhérer totalement au groupe de par sa complexité parfois maladive tout en tombant amoureux de 2 ou 3 morceaux par albums.

    Vraiment heureux que cela t'ai plu.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :