• Orgueil et préjugés

    Préjugés sur la musique classique quand on est jeune. On la trouve chiante, pas assez rythmée. On en apprécie surtout ses compositions les plus grandiloquentes qui nous rappellent les plus grandes heures des bandes originales de films hollywoodiens.

    Et surtout on croit que ça pue la naphtaline et la poussière accumulée depuis les morts de Mozart ou de Bach.

    Souvent on oublie que jusqu'au début du 20 ème siècle de grands compositeurs ont créé des oeuvres si magistrales qu'à peu près tous les grands artistes Pop ou du cinéma s'en sont au minimum inspiré, voir les ont pillé.

    Orgueil car certains des plus grands compositeurs tardifs sont français et ont même orné nos regrettés billets avant l'Euro.

    C'est le cas de Claude Debussy qui s'étalait sur le billet de 20 francs et qui a disparu voici 100 ans cette année.

    Dans la pièce qui suit, je ne peux m'empêcher d'évoquer d'antiques songes voyant Ulysse voguer sur les flots de cette méditerranée mystérieuse où de perverses et envoutantes sirènes naufrageaient les malheureux marins perdus.

    A écouter la nuit avec un casque vissé sur les oreilles.

    Fantastique.

    « A friend to youModern man »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Mars à 12:24

    Très joli, très reposant, une invitation aux songes. C'est fou comme cela peut nous transporter.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :