• re-évolution

    Sautez direct à 2:50 mn

    Pourquoi nos profs de l'éducation nationale n'ont pas  juste la moitié de sa passion communicative ?

     

    « Exception culturelle épisode 2 »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 8 Avril à 09:46

    Ben ici le public il vient de son plein grès ça change déjà beaucoup de choses. J'ai connu d'excellents professeurs aussi qui donnaient vraiment envie. 

    Je comprends ce que tu veux dire bien sûr, mais c'est un peu facile, les conditions ne sont pas du tout les mêmes. Bref c'est une aparté sans grand intérêt.^^

    J'aurais adoré voir ces spectacles. Une finesse et une intelligence rare.

     

    2
    Samedi 8 Avril à 12:26

    Oui, hein, on appelle ça une accroche...

    M'enfin, justement, puisque les gamins sont obligés de suivre les cours, je trouve ça un peu fort de leur imposer un prof qui michetonne sans avoir une réelle envie de transmettre. On appelle ça une vocation.

    Après, que les enseignants ne soient pas au taquet H24, c'est une évidence.

    Mais tu as eu de la chance de croiser des profs qui donnent envie. J'aurai aussi aimé que ça m'arrive...

    3
    Samedi 8 Avril à 19:23

    Ce n'est malheureusement pas aussi simple. Bien sûr qu'il y en a qui cachetonnes comme dans tous les métiers c'est évident. il y a ceux qui auraient préférés faire autre chose et par dépits font prof, d'autres auraient mauvais dans tout de toute façon. 

    Je pense qu'il y a surtout beaucoup comme partout qui sont usés par des conditions de travaille de plus en plus dur, usés par le peu de reconnaissance de leur taff, par le nombre d'élèves par classe de plus en plus croissant, par les petits cons qui les empêchent de faire cours autrement que par l'autorité. Pour 3 qui sont intéressés et avec qui il serait agréable de faire cours tu en as 9 qui s'en tapent royalement quoi que tu dise quoi que tu fasse et 6 qui foutent le bordel. Et cela que tu sois intéressant ou non car malheureusement bcp ne s'intéressent à rien. Quand aux parents qui leur disent que ça sert à rien, qui remettent en question tout. Les Maths ça sert a rien y'a des calculettes, le français ca sert à rien tlm parle en langage sms parlé, l'histoire chacun la refait à sa sauce en fonction de ces croyances religieuses ou politiques, les sciences n'en parlont même pas. 

    Bref faut s'accrocher pour avoir encore la "vocation" comme tu dis. Et tlm qui te traite de fainéant car t'es fonctionnaire, qui savent mieux que toi ce que tu peux et doit faire, comment te comporter. 

    Pour y avoir été franchement c'est pas un métier valorisant loin s'en faut. je tire mon chapeau imaginaire à ma femme qui travaille dans des conditions déplorable. 

    Pas de chauffage dans les salles qd il fait froid, mais y'en a qd il fait chaud. les directeurs carriéristes qui ne veulent pas entendre les problèmes car il ne faut pas faire de vagues, les parents qui t'insultent ou te menacent si tu as le malheur de reprendre leurs gamins. 

    Bref je n'y retournerais plus pour rien au monde. 

    En plus le rectorat qui te saute sur le dos si tu t'écarte des programmes officiels.

    Bref je m'arrête là car je pourrais en faire des lignes et des lignes...

    4
    Samedi 8 Avril à 22:54

    ohoh, t'as un chouia interprété mon com' quand même !

    J'ai l'impression que tu me prêtes des intentions ou propos que je n'ai pas eu ni pensé.

    Une, j'ai pas eu de prof intéressant, c'est comme ça, que veux-tu que je te dises ?

    Deux, j'ai pas approfondi parce que je sais déjà ce que tu me racontes. On le sait tous. Même ceux qui font semblant de pas être au courant ou qui s'en foutent.

    Ce sont les conditions de travail d'à peu près tout le monde aujourd'hui qui sont exécrables voir mortifères.

    En ce qui me concerne, j'ai  quasiment toutes les conditions réunies pour me décourager ou carrément m'empêcher de livrer un produit fini. Et pourtant, chaque jour, je fais en sorte que ce qui sort de mon atelier soit de la meilleure qualité possible.

    Pour moi, le vrai problème c'est avant tout que nous sommes trop nombreux et que l'école n'est qu'une antichambre de la future société productiviste dans laquelle évoluerons les adultes.

    Alors forcément que les profs n'ont plus aucune condition préalable pour faire cours dans de bonnes conditions, puisque ce n'est pas le but visé.

    Il y  a l'école pour les "élites" et pour les autres.

    Que les parents d'élèves n'aient pas compris que le savoir rend libre, c'est bien dommage mais en même temps, ils savent bien aussi, même confusément, que les chances de leur enfant d'accéder à une vie meilleure qu'eux est quasi nulle.

    Combien de gamins d'ouvriers avec 5 ans ou plus d'études après le bac se retrouvent dans des boîtes à être maltraités parce qu'ils n'ont pas les réseaux ?

    Pour moi, la santé, l'agriculture et l'enseignement sont des boulots sacrés. Ce sont les 3 piliers pour améliorer la société.

    Mais si on attend les politiques ou les décideurs habituels pour changer un état de fait qui les avantage de plus en plus, va falloir être patient. Voir se résigner.

    C'est d'ailleurs l'option la plus répandue à ce que je constate.

    Tout le monde ne peut pas être un prof génial et captivant, c'est entendu.

    Mais tu peux comprendre qu'avec les quelques aptitudes que j'avais, j'aurai rêvé qu'un prof, même un seul, s'intéresse deux secondes à mon sort. Ou ne serait-ce que j'ai un peu l'envie de l'écouter parce qu'à notre époque on était quand même vachement sympas avec les enseignants. Incomparable avec ce qui se passe maintenant.

    Au lieu de ça, ma vie pro est un enfer depuis toujours parce que ni mes parents, ni mes profs, ni mes conseillers d'orientation n'ont jugé bon de me prendre un tant soit peu en considération.

    Et aujourd'hui, ça me mine parce que peu importe que mes patrons ou collègues soient détestables, peu importe que mes boulots soient dégradants ou ennuyeux à mourir, faut que je me lève pour aller gagner une aumône.

    Ce n'est pas parce que Séverine est prof que je vais m'empêcher de regretter que ceux que j'ai croisé m'aient juste ignoré voir ennuyé !!!

    Ce n'est pas non plus parce que ma femme travaille dans le milieu bancaire que je ne conchie pas la politique des banques et la morgue de certains conseillers.

    Ce n'est pas parce que mes beaux-parents étaient fonctionnaires que je n'ai rien à redire sur ceux qui tirent la gueule au guichet.

    On a tous des bonnes excuses pour pas être content de nos conditions de travail.

    Moi perso, je me prend la tête quotidiennement avec mes patrons pour rester digne quand mes collègues plient l'échine et sont humiliés constamment par ces bourges plein de fric et d'autant de haine.

    Quand on arrêtera de suivre bêtement les syndicats, on pourra poursuivre toutes ces grèves avortées systématiquement avant la victoire.

    En général, en société, c'est toujours  à ce point de la conversation qu'un connard vient te dire "ouais enfin bon, on va pas refaire le monde", sous-entendu t'es qu'un crétin naïf.

    Hé ben moi, je dis chiche, changeons le monde, j'ai pas envie que mes gamins subissent mon quotidien.

    Mes collègues par exemple, ceux qui baissent les yeux quand on leur dit : "non pas de prime cette année", ne savent pas que moi j'en ai eu une parce que j'ai été me battre dans le bureau du patron pour l'avoir.

    Et je leur ai pas dis parce que je leur en veut d'être lâches alors que je leur avais demandé qu'on se serre les coudes pour être sûr de l'obtenir.

    Mais si demain ils retrouvent leurs couilles dans un tiroir, j'oublierai tout et je serai à leurs côtés.

    Bref, en tout cas, si tu te sens mal parce que j'ai fais des raccourcis dans mes posts, pas de soucis, je m'en excuse platement.

    Par contre, essaie de ne pas trop présumer de mes pensées réelles, grand couillon, je vous aime vraiment fort  !

    5
    Samedi 8 Avril à 23:04

    Lol non c'était juste histoire de discuter sur un sujet qui m'interpelle et encore je me freine pour ne pas dévier du post d'origine.

    Je n'interprète pas tes pensées n'ai crainte je n'aime juste pas les raccourcis facile rien de plus. J'aime bien clarifier les pensées pour être sûr que l'on est bien d'accord^^

    6
    Samedi 8 Avril à 23:33

    Argh, oui mais les raccourcis faciles, c'est mon pêché mignon !

    J'ai un esprit de synthèse un peu mordant, quoi !

     

    Et pourquoi veux-tu être sûr d'être d'accord ? Niark.

    Je me contrefous qu'on soit d'accord ou pas. Tu dis ce que tu as envie de dire à l'instant T. Et moi pareil !

      • Dimanche 9 Avril à 10:20

        Mdrrrrr j'aime quand tu pars au quart de tour ma poulette^^

         

    7
    Lundi 10 Avril à 11:54

    Ch'uis p'têt vieux, mais j'peux encore t'casser lô gueule, microbe ! ^L^

    Surtout au ping-pong...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :