• Et les reprises de classiques des sixties qui illustrent leurs clips avec les filles les plus sexys de la planète.

    Bon, je passe vite sur cette vieillerie de Norman Greenbaum sortie en 69 (hum quel hasard). Le riff est mignon, le groupe qui reprend la chanson est anecdotique.

    Mais pas Lexi.

    Qui ça ?

    Lexi Belle, bon sang.

    La petite louisiannaise de 30 ans et d'1,60 m, fan de Star wars qui secoue le cocotier de ses collègues acteurs en chantonnant le Darth Vader Theme.

    Bon, je peux pas vous poster la vidéo içi mais je me tiens à disposition pour les plus curieux qui souhaiteraient un lien.

    Lexi belle, Dis-je, sacrée parmi les 10 plus grandes pornstars de tous les temps.

    Lexi Belle, enfin, dont le minou, minois est si adorable que même dans les scènes les plus hardcore, tu n'as pas l'impression de te mater un porno.

    Non, quand tu admires Lexi, la vie te sourit, te décomplexes. Les pratiques les plus salaces semblent aussi rafraichissantes qu'un pastis un soir d'été au bord d'une piscine californienne.

    Cette petite avec déjà plus de 10 ans de métier a plus que du talent, elle fait plus que d'extrèmement bien porter son pseudo, c'est tout simplement Aphrodite en roller !

     

     

    Certes Margot Robbie est superbe en Harley Quinn mais imaginez Lexi dans le même rôle...

    Vive zapata

    Honte aux producteurs d'Hollywwod de ne jamais lui avoir donné sa chance dans le domaine du cinéma conventionnel. La demoiselle a nettement prouvé ses talents d'actrice ne serait-ce que pour rester aussi enthousiaste après avoir tourné plus de 400 scènes avec des brutes diverses...

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Naaan, sans blague ???

    Pas de discours, mais comme mon vieux pote de 30 ans a plus que jamais l'âme musicale, illustration avec des croches et des noires. Et des blanches soyons pas racistes.

    La chanson qui suit pourrait sortir direct de l'esprit de Richard O'Brien pour son fameux "Rocky Horror Picture Show".

    Mais nenni, c'est à Sweet, bande de Glam-Rock  (et groupe qui lança la carrière de Ian Gillan au chant avant qu'il rejoigne les Deep Purple) que l'on doit cette petite perle qui depuis quelques décennies illustre les bandes-sons des films funs.

    Dernier en date, l'un des plus mauvais films de super-héros de la décennie qui agonise tranquillement.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Oui, le leader vocal de Chuck berry, pardon BuckCherry, Josh Todd donc, a certainement l'air d'être camé jusqu'aux racines de ses cheveux filasses. Mais le titre de ce post salue surtout l'intelligence de transformer une reprise d'un groupe bobo-punko-électro anglais et féminin en locomotive du rock et hommage appuyé.

    A qui ?

    Rhoooo, facile...

    Les images du clip donnent une foule d'indices pour les moins cultivés d'entre nous.

     

     

    Oh, et Josh a 3 gosses (2 filles et un garçon) avec cette gentille dame :

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Quand on a passé un certain âge, qu'on a écouté tant et tant de galettes, craqué pour un si grand nombre de groupes, il est difficile de faire un bilan qui ne soit pas influencé par les références du moment.

    Sur mes 5 plus grands groupes de tous les temps, comment réussir à ordonner une hiérarchie dans les préférences ?

    Mission impossible, alors citons les déjà :

    Led Zeppelin

    Queen

    Rolling Stones

    Guns'n'Roses

    Rush

    Et après ?

    Après il y en a qui pourraient faire partie du podium à cinq marches et qui n'auraient qu'un coup de coude à donner pour s'y hisser à la place des autres, citons Extreme, Rainbow, Dio. Bon, stop, la liste serait trop longue.

    Mais Rush, à l'instar de Ronnie James Dio (pour l'ensemble de sa carrière) ou Queen sont des choix encore plus affectifs que purement et objectivement musicaux. Tout simplement parce que la musique est le pur vecteur de l'émotion avant d'être juste un assemblage savant de notes et une maîtrise experte des instruments.

    Voilà pourquoi la bataille et les top listing sur les "meilleurs guitaristes ou batteurs de tous les temps" me semble si risible et futile.

    Pourtant, avec Rush encore, la technique est à ce point au service de l'émotion qu'on ne distingue plus l'artiste divinement inspiré du virtuose implacable.

    Aujourd'hui, je vous donne à écouter ce qui passera pour une bouillie sonore infâme pour les uns (ceux qui ne connaissent pas déjà sur le bout des ongles l'oeuvre magistrale et éternelle du plus grand groupe canadien de tous les temps) et un pur moment de majesté jouissive pour les autres

    Régalez-vous, le medley qui suit est un moment unique de musique.

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires