• Batman Returns sort cette année là et fait figure d'Ovni au milieu d'une production hollywoodienne beaucoup plus hétéroclite qu'aujourd'hui.

    Tim Burton est à son meilleur et son compositeur fêtiche Danny Elfman itou

    La B.O. de Batman Returns est, il faut l'admettre, un must à posséder.

    Elfman s'associe alors à une légende post Punk anglaise (Siouxsie And The Banshees) pour pondre une merveille néo-gothique symphonico-perturbée : "Face to Face".

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  • Bon, le premier qui répond, gagne toute mon estime.

    Hein, Strap !

    Vu que tu vas être tout seul à jouer, j'imagine he

    Alors, on cherche le nom de la blondinette tout au centre de la photo.

    Héhé, bon courage, c'est impossible. A moins d'être un fan absolu, comme moi, d'une certaine série...

    Bon, là, c'est un peu déloyal de prendre une personne enfant étant donné les changements physiques à ces âges là...

    On fera moins hardcore la prochaine fois.

     

    Super Qui est-ce ! (numéro 1)

     

    Réponse :

     

    Nelly Oleson

     

    Super Qui est-ce ! (numéro 1)

    Super Qui est-ce ! (numéro 1)

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    11 commentaires
  • La Nostalie est un  pays que les vieux vont habiter en songe pour se réfugier lorsque leurs illusions de jeunesse ont été fracassées par la médiocrité.

    La chanson de Roger Taylor, batteur entre autre du groupe Queen et artiste solo sous-évalué, illustre à merveille ce frisson qui peut nous envahir lorsqu'on compulse de vieux albums photos, où des instantanés de notre "Nous" enfant nous interroge :

    "Quand vas-tu te réveiller et faire enfin quelque chose de ta vie ?!?".

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Depuis au moins 8 ans, je m'ingénie à améliorer étape par étape mon Indiana Jones idéal au format 1:6. Pour rappel cela signifie qu'un cm de la poupée représente 6 cm dans la vie réelle.

    Donc une figurine de 30 cm vaut grosso modo pour un personnage d'1,80 m.

    En l'occurrence Harrison Ford mesurait, à l'époque du tournage des "Aventuriers de l'Arche Perdue", environ 1,85 m.

    Si vous google-isez "Custom+1:6+Indiana Jones" vous tomberez sur, parfois, de somptueuses figs qui coûtent au demeurant une véritable petite fortune.

    Il existe plusieurs représentations de l'aventurier, commercialisées par quelques compagnies au fil du temps. Celles-ci ont cherché à améliorer la qualité des poupées pour ponctionner le porte-monnaie des geeks nostalgiques.

    En 1999, sort la première poupée de prestige pour collectionneurs adultes.

    ToysMcCoy est une société japonaise dont les produits ont été édités en relativement petite quantité et dont la haute qualité leur a valu une cotation qui n'a cessé de s'envoler au fil des ans. Et cela malgré une rude concurrence.

    Suivit en 2008 une autre poupée japonaise réalisée par, cette fois-ci, un géant du domaine : Medicom. La compagnie s'attacha à pousser encore un peu plus loin le réalisme de l'ensemble. Mais, au contraire de ToysMcCoy, le corps de la poupée est tellement fragile qu'il est déconseillé de trop le manipuler.

    Autre point négatif, l'échelle 1:6 n'était pas le souci premier de la firme à cette époque et on a là un Indy un peu court sur patte.

    La même année, Sideshow Collectibles sort 7500 exemplaires, pour 89 dollars, d'une poupée qui fera la joie des customiseurs du monde entier.

    Une peinture médiocre, un corps digne d'un Hobbit, des accessoires cheap n'empêcheront pas cette fig de devenir un véritable hit très rapidement Sold Out qui motivera les bricolos du monde entier à faire mieux. Dont moi ! Qui l'obtint pour la moitié de son prix original. Ce qui est déjà un peu indécent pour beaucoup d'entre nous...

    Car ce sera, en 2010, ma première (première d'une looongue liste) poupée au 1:6 que je gagnerai grâce à l'aide impromptue et bienvenue de notre ami Strap et de ses conseils pour gagner une enchère sur Ebay.

    En 2011, la société Star du domaine du 1:6 scale, Hot Toys, éditera une poupée vendue, elle, 250 dollars lors de sa sortie. Très contreversée, la réalisation ne semble pas au niveau habituel de la firme et déçoit nombre de fans. Cela n'empêchera pas la poupée de se vendre comme des petits pains.

    J'utiliserai moi-même les vêtements et accessoires (lourdement modifiés) pour mon propre custom.

     

    Indy 2018

    De gauche à droite : Sideshow, Medicom, Hot Toys et ToysMcCoy.

     

    Les puristes du 1:6 ne se contenteront pas de ces approximations sur pattes et de nombreux artistes ayant pignon sur net commercialiseront une flopée de sculpts ( têtes sculptées à l'échelle) qui feront la joie des collectionneurs cherchant à up-grader leurs customs au fil du temps.

    Car s'il existe un collectionneur exigeant et perfectionniste, c'est bien celui de 1:6 !!!

    Indy 2018

    Le mix ci-dessus n'étant plus exhaustif du fait de la créativité galopante des artistes qui continuent inlassablement de proposer leur interprétation du mythe Indy.

     

    Du reste, si de nombreux customs sont absolument remarquables, peu (voir aucun) n'ont capturé la silhouette si caractéristique du Dr Jones. En effet, surtout dans le premier film, Indiana se reconnaît de par sa ligne élancée, dynamique et son visage fin.

    Je regrette que beaucoup de collectionneurs franchement snobs (américains et riches la plupart du temps) privilégient les accessoires les plus chers et rares au détriment de la ressemblance stricte.

    Une veste en cuir véritable taillée main et sur mesure au 1:6 peut atteindre la somme exorbitante de 500 à 1000 dollars... N'importe nawak, on est d'accord !

    Mais à la décharge de ces personnes, le 1:6, à son plus haut niveau, fonctionne comme l'art en général, avec des investissements et des cotations fructueuses.

    Mais assez fluctuantes dans le temps.

    Il faut savoir acheter et vendre au bon moment. Alors qu'un Picasso ne fera qu'augmenter, le prix d'un custom montera vite pour baisser inexorablement quand de nouveaux customs monteront encore en gamme. Ce qui est de plus en plus rare, il faut bien le noter.

    Pour être clair, un bon custom au 1:6, nécessite pas mal de facteurs.

    Premièrement l'échelle doit être parfaitement respectée, sinon, c'est pas drôle...

    Ensuite, les accessoires doivent être au maximum dans la même matière que les originaux. Une ceinture doit être en vrai cuir et la boucle de ceinture en métal. Pareil pour les vêtements qui ne doivent pas se contenter de tissus ou de couleurs approximatifs. Dans mon Indy, même les chaussures sont en cuir, oui oui !!!

    Le plastique n'est toléré que pour les éléments dont la matière ne supporte pas une échelle trop réduite.

    La sculpture des corps et visages doit se rapprocher, tant que faire se peut, d'une ressemblance photographique d'avec le modèle. Certaines sculptures au 1:6 en remontrant largement à pas mal de mannequins du Musée Grévin ou de Madame Tussaud.

    Enfin, la peinture de tous ces éléments ne doit rien avoir en commun avec le travail industriel servi pour les jouets vendus par containers dans tous les Toys'R'Us du monde (profitez-en au fait, ça va bientôt fermer...Grrrr, juste au moment où le magasin de chez moi inaugurait un magnifique coin geek...Moi et ma fille, on enrage !!!).

    Bon, avec tout ça, vais-je oser dévoiler mon Indiana Jones final ?

    Bon, un custom n'est jamais vraiment terminé, il faut le savoir. Celui-ci s'améliore constamment en fonction des accessoires ou sculpts disponibles et du talent du customiseur.

    D'où le titre du post : Indy 2018.

    Allez, c'est parti...

     

    Indy 2018

    Indy 2018

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Hey Brother!

    Au pays du rock indépendant des années 2000, la catégorie blues rock est tenue de main de maître par le talentueux Jack White dans n'importe laquelle de ses incarnations mais le plus gras c'est pour les Black Keys! 

    Après 4 albums très, très blues et très, très gras, un cinquième album Attack and release produit par Danger Mouse, voit le duo se faire plus pop ce qui s'accentue dans ce formidable 6 ème album Brothers pousser la formule encore plus loin. Enregistré au célèbre Muscle Shoals en Alabama ou de très nombreuses pointures de la soul y ont gravés les plus belles pages des années 60. Ce disque va encore plus loin que son prédécesseur en ajoutant dans leur blues de prédilection, une bonne dose de pop, de soul, des touches d'électro et de hip hop. Un disque véritablement envoûtant pour qui veut se laisser bercer...

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire