• Snif, je vais finir pleureuse profesionnelle

    1941 _ Charles Trenet _ Douce France

    Captation dans une émission hollandaise en 1963 (année de ses déboires judiciaires et de son coming-out forcé).

    Oui, avec le temps le coeur d'un homme fait sa comptabilité. On appelle ça la crise de la quarantaine et cela ne conduit pas forcément à céder aux démons de midi mais clairement à faire un premier bilan.

    Le mien est que je suis immensément fier d'être français. Bien sûr, la mode est au communautarisme dit-on, voir au racisme propre...

    Je dirais plutôt que comme un père qui a le coeur assez grand pour aimer chacun de ses enfants, un patriote peut aimer justement ses "con-patriotes" quelles que soient leurs différences ou leurs origines.

    La marche du monde conduit de toute façon à l'uniformisation, alors goûtons du privilège qui est le nôtre d'être témoin de l'histoire. Savourons nos souvenirs et croquons à pleine dent l'avenir.

    La France change, et revenir en arrière est illusoire et malsain. Par contre embrasser le renouveau en intégrant l'ancien est la meilleure manière de retrouver notre place de phare des nations.

    Malheureusement, nos hommes (ou femmes) politiques sont comme des chat sans griffes...leur langue est certes toujours bien rapeuse mais ils sont plus innofensifs qu'un chaton...et ce ne seront pas eux qui feront la grandeur de notre pays.

    Et pas nous non plus, je suis prêt à le parier.



     

    « Pfiou, Y'a pas que John Williams dans la vie...Vive les sucreries »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :