• Ecouter de la musique sur son ordi ou via le net c'est comme regarder un bon film en cassette vidéo. le film est toujours le même mais on en perd énormément de magie et de subtilité par rapport avec un blue ray...mais bon ici c'est le seul moyen de partage. Je conseille vivement de l'écouter avec une autre source sonore si possible de haute qualité pour en apprécier toute la substance. Il serait dommage de rester en surface et de garder cette impression fade que laisse toujours l'écoute de musique sur ordi.

    Que du bon ce groupe je ne saurais le vendre mieux qu'en vous enjoignant vivement de l'écouter en boucle sur un support qu'il mérite.

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  • Le groupe UFO devrait être OVNIprésent dans toutes les bonnes discothèques pour peu que vous soyez amateur de gros sons, de guitares qui hurlent, d'envolées lyriques, de classe et de feeling. 

    Je ne vous ferez pas la bio de ce groupe hors norme (y'a wikipédia pour cela) véritable chaînons manquant entre le hard rock de seventies et les heavy metal des heigthies.

    Pour une génération de fans de Métal, U.F.O représente ce que l’on pouvait faire de mieux dans le genre heavy rock mélodique dans les années soixante-dix. Aussi côté que Thin Lizzy, il aurait pu être également aussi grand que Led Zeppelin si les circonstances avaient plaidé en sa faveur. L’histoire retiendra que l’envol fut laborieux, le vol lumineux, la disparition regrettable et les réapparitions soudaines et de plus en plus fréquentes.

    Laissez vous embarquez dans cette rencontre du troisième type avec Phil Mogg et sa bande dont l'extraordinaire Michael Schenker (dit le "Schenk" petit frère de Rudolph de Scorpions).

    Ps: je ne intéresserais ici qu'a la période Schenker hormis Penomenon qui est la plus flamboyante.

    Petit aperçu en quelques titres des disques majeurs de notre OVNI.

    Force It:

    No Heavy Petting:

    Lights Out:

    Obsession:

    PS:

    • Martian Landsape est probablement une des meilleures conclusions d'album que je connaisse et j'en connais!
    • « Love To Love » est un monument d’émotion, construit par paliers d'intensité, comme un scénario désespéré de road-movie. Deep Purple avait son « Child In Time », Uriah Heep son « July Morning », Led Zeppelin son « Stairway To Heaven », UFO aura dorénavant son « Love To Love ».
    • Obsession est l’un des albums où le talent de Michael Schenker est le plus éclatant. Toucher, son, interventions dans les couplets et bien sûr solos au feeling parfois à peine croyable, on se demande tout bonnement si le blond germain ne vient pas d’une autre planète. On comprend d’ailleurs pourquoi, lors des séances d’enregistrement du Black Album de Metallica, Kirk Hammett a passé une copie d’« Obsession » au producteur Bob Rock en lui expliquant que « c’était à peu près ce genre de son qu’il désirait pour ses solos de guitare sur l’album noir des Four Horsemen » !
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Ce 1er disque est MONSTRUEUX ! Ecoutez ce disque là et vous ne pourrez plus écouter du Van Halen sans y repenser fortement ... la guitare pyrotechnique d'Eddie en moins. Non sans blague mais le son de ce disque est MONSTRUEUX ! 10 ans d'avance sur tout le monde... 10 ans ! ! ! On est en 73 bordel, ré écoutez tout les lps de cette époque, ils ont tous un son rachitique et lui il arrive et ...baaaaaammmm  Prend ça dans ta gueule! 
    C'est LE son de Van Halen ... avec 5 ans d'avance. Fabuleux!

    En 1973, un inconnu pond un disque de Heavy-Rock gras, lourd, bestial et belliqueux qui va tout balayer sur son passage, et marquer à jamais l'univers des sidérurgistes du Rock velu.

    Je vous parle ici du premier LP de Montrose

    Le rock en fusion!

    Ronnie Montrose qui donne son nom au groupe (comme Van Halen tiens donc...) en a marre de jouer les mercenaires pour des vedettes qui le laisse dans l'ombre. Lui qui a une vision toute personnelle dans la façon dont doit sonner une guitare va fonder en 1973 son propre groupe sous son propre nom. Il va s'accompagner au chant d'un jeune blondinet californien, fougueux et extraverti qui végète depuis la fin de la décennie précédente et qui a vachement les crocs...le dénommé Sammy Hagar (tiens donc c'est pas le deuxième chanteur de ...). Accompagnés d'une section rythmique (Dennis Carmassi à la batterie et Bill Chruch à la basse) faisant référence à celle du grand Zep ils accouchent d'un manifeste du Heavy rock. C'est un véritable uppercut qu'ils nous assènent avec ce disque gorgé de testostérone, le véritable premier proto-big-rock Us. 

    Le rock en fusion!

    Après cet album, plus rien ne sera plus comme avant. Ce disque faisait figure de précurseur, annonçant cinq ans à l'avance la venue d'un Van-Halen! Alors que Deep-Purple, Led-Zep et consorts posèrent les jalons du Hard 70's, Montrose posa ceux des 80's. Notamment par une Les Paul très saturée, chargée de basses et de mediums, donnant l'impression de remplir, de déborder même de l'espace sonore (Van Halen devait certainement vouloir retrouver ce son, ou du moins s'en rapprocher, lorsqu'il trafiqua ses micros en 76 pour gonfler le son de sa guitare).

    Montrose est l'un des premiers groupes de heavy métal américain à avoir tenté de défier les formations anglaises telles que Led Zeppelin, Deep Purple ou Black Sabbath sur leur terrain. Son album originel, bien que jamais classé dans les meilleures ventes  (il s'est vendu sur la longueur) est l'un des premiers de l'histoire du hard US à avoir été certifié platine avec plus d'un million d'exemplaires vendus aux States. 

    Montrose assène d'entrée de disque trois bombes incendiaires enchaînées que l'on peut sans conteste érigées au rang de classique des classique. Ce qui n'est pas sans rappeler le départ tonitruant du premier Lp de ... Van Halen!

    PS: Ce Space Station te fait pas penser à une autre chanson mon petit Digit????

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires
  • Bon ben là on touche quand même le fond du fond. 

    Dans les mondes Marvel ou DC il existe pléthore de super héros ou de super vilains avec des pouvoirs se disputant la puissance et l'originalité.

    Dans notre monde il y a profusion de super tarés avec une débilités dépassant l'imagination. 

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Il en faut peut pour me faire rire mais on dira que je suis bon public et ce sujet m’intéresse au plus au pointyes

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique